Sommet de la baie d’Hudson
27 février - 1er mars 2018
Le Centre Sheraton Hotel, centre-ville de Montréal

Télécharger le programme de la conférence ici (anglais seulement).

Pour soumettre une lettre à l'appui de la création du Consortium de la baie d'Hudson, consultez la mise à jour de la déclaration de vision ici (anglais seulement).

Contexte

background-side

Après de nombreuses années d’efforts de la part de communautés, d’organismes et d’autres parties intéressées de la grande région de la baie James et de la baie d’Hudson dans le partage du savoir et de la coordination d’une bonne intendance environnementale, le tout premier Sommet de la baie d’Hudson rassemblera ces groupes afin de créer officiellement le Consortium de la baie d’Hudson et d’aller de l’avant avec des activités et des objectifs d’intendance environnementale au niveau des communications, des aires protégées, de la restauration côtière et de la surveillance environnementale.

Le Sommet suivra la lancée de la Table ronde de l’est de la baie d’Hudson et de la baie James et des succès continus de la Table ronde de l’ouest de la baie d’Hudson, et rassemblera ces groupes afin d’examiner la région de la baie d’Hudson et de la baie James dans son ensemble. D’autres détails sur l’historique des efforts et des rencontres, ainsi que des détails sur l’approche du Consortium de la baie d’Hudson sont disponibles sur notre site web au hudsonbayconsortium.com

Inscrivez-vous maintenant ou contactez-nous La date limite pour s'inscrire au Sommet est le 17 janvier. Des fonds supplémentaires sont maintenant disponibles pour le soutien aux déplacements, les demandes seront prises en considération tant que le financement sera disponible.

Domaines cibles

Focus area

Le Sommet de la baie d’Hudson sera axé sur une gamme de priorités et de thèmes intersectoriels pertinents pour les communautés autochtones, et portera une attention particulière aux approches donnant préséance aux peuples autochtones en ce qui a trait à la bonne intendance environnementale, au développement durable, et au bien-être communautaire. Cela inclut les aires protégées et la restauration côtière, la recherche et la surveillance menées par la communauté, les communications, le savoir autochtone, l’éducation et les efforts collectifs dans l’ensemble du paysage juridictionnel complexe de la région.

Le Sommet explorera les thèmes mentionnés ci-dessus avec une approche globale qui tient compte de la relation réciproque entre la santé de l’écosystème et la santé de la communauté, la sécurité alimentaire, l’identité culturelle et le mode de vie.

Objectifs

Outcomes
  • Signature du mandat qui créera officiellement le Consortium de la baie d’Hudson
  • Livrer un rapport sur les priorités de coordination des efforts pour les aires protégées dans l’ensemble des diverses juridictions
  • Livrer un rapport sur les enjeux affectant les écosystèmes côtiers et sur les priorités de restauration
  • Livrer un rapport sur les priorités régionales pour la recherche et la surveillance des indicateurs de changements climatiques et environnementaux menées par la communauté
  • Établir des groupes de travail pour les thèmes clés du Consortium
  • Accroître la sensibilisation du public sur l’importance de la grande région de la baie d’Hudson et de la baie James
  • Livrer un document de travail sur les priorités et les prochaines étapes pour le Consortium de la baie James
  • Améliorer le réseautage, les communications et l’accès aux rapports et à l’information sur les activités en cours dans l’ensemble de la grande région de la baie d’Hudson et de la baie James
Programme projeté

Le Sommet de la baie d’Hudson se déroulera sur une période de trois jours, du 27 février au 1er mars 2018. Nous prévoyons une forte participation de la part de communautés du Nord, d’organismes autochtones, d’OSBL et d’ONG, du secteur privé et de tous les niveaux de gouvernement. Un banquet célébrant la création du Consortium est également prévu pour la soirée du 1er mars, ainsi que des activités culturelles / divertissements. Plusieurs conférencières et conférenciers renommés sont invités. Pour soumettre des idées d’affiches, de kiosques d’exposition ou pour toute autre suggestion, veuillez consulter la page de participation. Les thèmes et les ateliers sont énumérés ci-dessous, et un programme détaillé sera fourni dès qu’il sera disponible.

A. Accueil et contexte

Contexte et introduction aux communautés et aux organismes

Bref survol de l’historique des efforts en matière de bonne intendance environnementale ayant mené à la formation du Consortium de la baie d’Hudson et introduction des communautés, des organismes et des parties intéressées

Connaître les baies

Maintien d’un répertoire des personnes, des organismes, des événements, et des documents et rapports pour la grande région de la baie James et de la baie d’Hudson

B. Lancement du Consortium de la baie d’Hudson

Conférencières et conférenciers invités et mot de la direction

  • Honourable Charlie Watt
  • Natan Obed, President of Inuit Tapiriit Kanata
  • Mushkegowuk Grand Chief Jonathan Solomon
  • Restez à l'écoute pour d'autres conférenciers, à venir

Cérémonie officielle de signature du mandat, marquant la création formelle du Consortium de la baie d’Hudson

C. Ateliers

Atelier sur les aires protégées

La notion d’aire protégée est une priorité actuelle du gouvernement fédéral et de plusieurs communautés et autres organismes. Dans ce contexte, la protection ne limiterait en rien l’usage traditionnel des terres par les peuples autochtones, mais servirait plutôt à augmenter les capacités de gestion et de surveillance inuits de la région, à maintenir les activités traditionnelles de chasse et d’utilisation des terres, à assurer la sécurité alimentaire et la durabilité à long terme, et à protéger ces aires des impacts liés au développement et aux activités commerciales, au bénéfice des générations futures. Les sites et les régions ayant déjà subi ces impacts pourront également potentiellement profiter de cette protection, de concert avec des efforts de restauration. La définition des concepts autochtones de protection et de conservation servira d’élément fondateur aux discussions. Toute une gamme de cadres ou d’approches est possible dans la mise en œuvre d’aires protégées et des idées innovantes permettant de donner préséance aux priorités autochtones sont actuellement sous discussion pour d’autres régions. Les ententes sur les répercussions et les avantages sont un élément clé pouvant fournir du financement pour une surveillance à long terme dans des aires protégées déjà établies. Durant cet atelier, des communautés et des organismes régionaux feront le point sur leur statut actuel et leurs priorités dans le cadre de la mise en place d’aires protégées, de l’étude des régions où les aires protégées se trouvent dans des zones de revendications territoriales qui se chevauchent, et des possibilités de réseautage des aires protégées entre juridictions. Une représentation officielle du gouvernement fédéral, responsable de la mise en place des aires protégées ainsi que d’autres experts participeront à l’atelier afin de répondre à des questions, et un rapport de l’atelier sera livré aux agences intéressées par la mise en place d’aires protégées. Il s’agit d’une excellente occasion de mettre de l’avant les priorités communautaires et régionales ayant trait aux aires protégées et de se coordonner entre juridictions pour parvenir à une meilleure intendance de la région dans son ensemble.

Coordonnatrice de l’atelier : Stephanie Meakin

Commanditaires de l’atelier : Savoir polaire Canada, Pêches et Océans Canada

Atelier sur la restauration côtière

Le ministère Pêches et Océans Canada a récemment annoncé un financement substantiel pour la restauration côtière, l’identification des changements clés dans les environnements côtiers, les sources d’impacts, et le développement et la mise en place de plans de restauration côtière visant à minimiser les impacts, ainsi qu’un suivi de surveillance et d’entretien. Cet atelier servira à offrir une consultation sur les priorités clés des communautés autour des enjeux côtiers et de restauration dans l’ensemble de la grande région de la baie James et de la baie d’Hudson. Les résultats de l’atelier aideront à développer les prochaines étapes pour la planification de la restauration côtière locale, le développement de propositions pour le financement de la restauration côtière, et une coordination entre communautés et juridictions sur les enjeux côtiers. L’Atelier explorera également les étapes de la restauration côtière à l’intendance à long terme à travers la mise en place d’aires protégées dans des sites de restauration. Nous prévoyons un niveau élevé de participation de la part du ministère Pêches et Océans, et il s’agira donc d’une occasion privilégiée pour les communautés et les organismes de plaider en faveur de leurs priorités de restauration côtière. Les parties intéressées sont encouragées à exprimer leurs priorités de restauration côtière en avance de la rencontre afin qu’elles puissent être partagées avec le groupe (informations supplémentaires ci-dessous).

Coordonnatrice de l’atelier : Anu Rao

Atelier commandité par le Fonds pour la restauration côtière du ministère Pêches et Océans

La restauration écologique, c’est lorsque des gens assistent un écosystème endommagé afin de l’aider à se rétablir. Certaines aires peuvent être restaurées plus facilement que d’autres. Certaines peuvent être restaurées avec des méthodes physiques, par exemple en plantant ou en réintroduisant des espèces importantes, ou encore en retirant des débris ou des espèces envahissantes. D’autres aires peuvent être restaurées en changeant la manière dont les gens l’utilisent ou la gèrent.

Durant cet atelier, vous pourrez identifier des aires dans la baie d’Hudson et la baie James où les écosystèmes côtiers ont été affectés par des impacts naturels ou humains, et où vous croyez qu’une restauration est possible. Vous pourrez également faire des suggestions d’actions à prendre pour aider au rétablissement de ces aires.

Veuillez songer aux questions suivantes avant la tenue de l’atelier :

1. Quelles régions côtières ont subi des impacts ou des dommages et ont besoin d’aide pour se rétablir?

2. Quelles actions pourrait-on prendre afin d’aider au rétablissement de ces aires?

Dans le cadre de cet atelier, vous aurez l’occasion de marquer certaines de ces aires affectées et les besoins et solutions de restauration sur des cartes. Un représentant de votre communauté prendra la parole afin de parler de ces besoins et de solutions possibles au groupe.

Cela aidera à déceler les endroits où la restauration est la plus importante et la plus réalisable dans la baie d’Hudson et la baie James. Ces détails seront livrés dans un rapport d’atelier après le Sommet.

Atelier de surveillance des changements environnementaux et climatiques menée par la communauté

Les changements environnementaux causés par les changements climatiques et les impacts humains sont des enjeux clés pour les communautés du Nord. La surveillance et la compréhension de ces changements sont importantes dans un contexte d’adaptation, de prise de décision et de planification communautaires. Cet atelier sera dirigé par Affaires autochtones et du nord Canada (AANC) et aura comme objectif de mieux comprendre les priorités communautaires et les indicateurs clés dans la surveillance et la recherche menées par la communauté. L’atelier mettra l’emphase sur la coordination des efforts de recherche et de surveillance dans l’ensemble de la grande région de la baie d’Hudson et de la baie James afin de mieux comprendre les changements à grande échelle. Ce sera également une occasion unique de communiquer les priorités communautaires en ce qui a trait à la surveillance environnementale auprès du gouvernement fédéral, et de discuter des possibilités de soutien financier dans les années à venir dans le cadre du nouveau programme de surveillance du climat dans les collectivités autochtones d’AANC.

Coordination de l’atelier : à déterminer

Atelier commandité par le programme de surveillance du climat dans les collectivités autochtones d’Affaires autochtones et du nord Canada

Atelier éducation, ainées, ainés et jeunesse

L’inclusion des ainées et des ainés et des jeunes dans les activités de recherche, de surveillance et de bonne intendance environnementale est une priorité constante des communautés et des organismes autochtones. Cet atelier aidera à déterminer des moyens d’accroître l’engagement des ainées, des ainés et des jeunes dans la planification et la coordination d’activités du Consortium, ainsi que dans les activités d’intendance environnementale sur le terrain qui incluent les aires protégées, la recherche et la surveillance menées par la communauté, la restauration côtière et d’autres activités.

Coordination de l’atelier : à déterminer

Atelier de planification pour l’avenir

Cet atelier servira à établir les priorités autochtones pour les prochaines étapes du Consortium, tant au niveau régional qu’interrégional. Une discussion sur l’établissement de groupes de travail autour de thèmes clés aura lieu. Par exemple, la mise en place du projet Voices from the Bay Part II a été proposée par plusieurs personnes. Un document de travail sera développé de manière itérative tout au long du Sommet de la baie d’Hudson, afin de formaliser les prochaines étapes et les résultats des rencontres du Sommet. Cet atelier fera donc partie intégrante de toute la rencontre, avec un atelier final qui viendra clore le Sommet de la baie d’Hudson.

Dirigeants de l’atelier : Joel Heath, Lucassie Arragutainaq, Andrew Hamilton

Commanditaires et partenaires